Site under construction


Site under construction

Warning: a technical problem (MySQL server) prevents access to this part of the site.

Thank you for your understanding.

Histoire sexe gratuit confidence intime recit porno
Accueil
Dernière mise à jour :
aujourd'hui






Mots-clés
Histoires :
Inceste
Ma cousine me branle tout doucement
mercredi 16 novembre 2011
par Jojo


VOIR DES VIDEOS PORNO DE COUPLE INCESTUEUX

J ai reçu pendant les vacances de Noël ma petite cousine Nadine une vrai salope qui venait depuis 2 mois de larguer son mec et avait envie de se changer les idées. C’est avec plaisir que je l’ai fais car cela faisait au moins 4 ans qu on ne s’était pas vu. A l’époque ou nous habitions avec chez mes parents (ces parents ont divorcé et sa mère infidèle en voyage tout le temps pour son travail se qui fait que cette chaudasse habitait la moitié de l’année avec nous), ma cousine à l’époque était très pudique.

Je ne l’ai jamais vue en petite tenue, sauf une fois ou je l’avais mater par la serrure. D’ailleurs cette belle bonnasse blonde s’en était rendu compte et avait ensuite obstrué à chaque fois la serrure dès qu’elle se changeait. Aussi je me rabattais sur ses culottes au sale dans le panier, mais elles n avaient rien de très excitant, assez grandes et en coton blanc, très sage. Je m’attendais à la même chose or il en fut tout autre.

Dès le premier soir ma cousine s’est baladé dans l’appartement en tee shirt et culotte, tee shirt qui lui arrivait juste en bas des fesses, laissant ainsi une vision de son slip : un brésilien bleu en dentelle. Une énorme tache noire de poil pubien était très distincte devant, tache sombre que faisait sa touffe par transparence. J’ai eu les yeux qui sont sortis de leur orbite et j’ai tout de suite bander comme un turc. Ainsi durant tous les jours de son séjour cette cousine salope me "chauffait" par ce genre de tenue.

Il m’est arrivé de la voir sortir nue de la salle de bain en se cachant juste avec la main sa touffe et son bras ses gros seins de blonde pulpeuse. Cela suffisait, il fallait que je lui dise d arrêter car soit-je la violais ou soit cette petite vicieuse allumeuse s’habillait en ma présence. Et puis un soir nous étions devant la télé ou le programme était nul donc on discutait de tout et de rien en sirotant un verre, et malicieusement j ai amené la conversation sur nos expériences sentimentales et le sexe.

Ma cousine qui était juste en face de moi sur le fauteuil était en chemise et string blanc, car ses croisement et decroisement de jambes m avais laissé entrevoir cela. De plus alors qu’elle s’était levée pour nous resservir, je m’étais penché discrètement derrière elle pour voir sous sa chemise. En reprenant place à côté de moi ma cousine a remarqué mon état : une solide erection deformait mon caleçon. Elle ne dit rien lorsque qu’on aborda le souvenir ou je la questionna à savoir pourquoi elle ne m avait jamais rien dit lorsque j essayais de la mater par la serrure qu elle s était juste contenté d obstruer sans jamais m’en parler.

Ma cousine m’a répondu qu a l’époque elle était très pudique et surtout coincé du cul. A présent elle avait bien rattrapé le temps. Du bout du doigt ma cousine me touche le bout de ma queue qui fait chapiteau. Elle me demande alors si c’est elle qui me fait cet effet. Pour toute réponse je lève légèrement mes fesses afin de faire tomber à mes pieds mon caleçon. Je suis un peu saoul mais surtout très excité.

A ce moment je lui dis que je rêve depuis des années de la voir à poil et de me masturber devant elle afin de lui gicler dessus. Je lui fais remarquer que son attitude depuis son arrivée n’a fait qu’entretenir même empirer cette envie. Ma cousine m’avoue qu’elle avait remarquée que je la matais, notamment ce soir et que c’est pour cela qu’elle s’était ôter de mon champs de vision.

Elle savait que ses croisement de jambes allaient "m’énerver". Aussi à ce moment ma cousine enroule ses doigt sur ma queue et commence à me branler tout doucement. Elle s’approche de mon oreille et me chuchote " comme j’ai du te faire souffrir depuis tout ce temps ? Je vais me faire pardonner". Ma cousine chaudasse me branle à présent plus rapidement, je sens qu’elle est aussi très excitée. J’ose aventurer une main entre ses cuisses : son string est trempé et s’enfonce dans sa fente avec mes doigts comme dans du beurre. Ma cousine presque une frangine respire de plus en plus fort et de plus en plus vite. Soudain elle arrête de me branler et lâche un "vas y baise-moi, défonce-moi la chatte". Je me lève tandis que ma cousine se couche sur le canapé en écartant son string. Je pénètre sa fente qui est extrèment trempée et bouillante. Je suis si excité que je suis obligé de la prendre tout doucement à la limite de jouir.

Ma cousine elle est très excitée et me donne des coups de reins en bougeant circulairement, je sens qu’elle est prête à jouir aussi. Alors je passe mes mains sous ses genoux en lui relevant les jambes et je la prends comme un malade. En quelques secondes j’explose en elle tandis qu’un violent orgasme la traverse. On explose quasiment en même temps. Ensuite on a poursuivit dans la chambre et les autres pièces de l’appartement. Ma salope de cousine a bien apprécié nos séances de baise et a reporté son retour de plusieurs jours cette chienne en chaleur.

Post-scriptum :
VOIR DES FILM DE CUL DE COUPLE INCESTUEUX

Répondre à cet article

Forum associé à l'article :
Ma cousine me branle tout doucement
jeudi 3 avril 2008
j’ai fais pareil a mon cousin. il a une queue de 23cm. c’étais trop bon. lui aussi a adoré.


Répondre à ce message